Semaine du 24 au 30 mai 2017 - Numéro 1177
Agathe Julia : Les artistes dressent, chacun à sa manière, un portrait de l’Egypte
  Entretien avec Agathe Julia, présidente de l’association Caire Accueil, qui a organisé la manifestation Printemps des artistes.
Agathe Julia
Névine Lameï24-05-2017

Al-Ahram Hebdo : Comment le projet est-il né ?
Agathe Julia : les créatrices du Printemps des artistes, Aude, Philippa et Zeynep, sont toutes les trois passionnées d’art. Elles vivent en Egypte depuis quelques années et sont, comme nous tous, particulièrement tou­chées par les conditions de vie des enfants du quartier des chiffonniers de Torah. Ainsi est née l’envie de monter un projet culturel et caritatif.

— Comment les artistes ont-ils été sélectionnés ?
— Nous souhaitions choisir des artistes très imprégnés de la culture égyptienne, l’idée étant de montrer différents visages de l’Egypte. L’équipe du Printemps des artistes est donc partie à la découverte des galeries d’art du Caire pour rencontrer ses artistes. Et nous avons eu de véritables coups de coeur lors de ces visites ; par ailleurs, grâce à certaines de nos connaissances, nous avons pu être mises en relation avec d’autres artistes dont le travail nous a séduites. Nous avons la chance d’avoir fait de très belles rencontres. Tous les artistes contactés ont répondu présent, sans hésiter. La cause du projet les a immédiatement touchés. Cela nous a bien sûr confortées dans notre sélection.

— Quelles ont été les réactions des artistes que l’équipe du Printemps a rencontrés ?
— Ils se sont montrés très sensibles à la cause du projet et se sont immé­diatement engagés à reverser une part de la vente de leurs oeuvres au profit de Torah. D’horizons artistiques différents, ces peintres, sculpteurs, photographes sont passionnés et passionnants ; ils dressent chacun à sa manière un portrait de l’Egypte.

— En quoi consiste votre projet caritatif ?
— Les bénéfices de l’événement seront utilisés pour améliorer la santé des enfants scolarisés dans la Maison de Torah, en leur offrant une cuisine et des repas. Torah est un quartier aux conditions de vie difficiles, dans un environ­nement défavorisé. Les familles peinent à nourrir quotidiennement les enfants et ont peu d’accès aux soins médicaux. Afin d’améliorer la croissance des enfants, nous allons donc travailler sur ces deux facteurs majeurs de leur santé : alimentaire, en leur fournissant des repas équilibrés. Et médical, en mettant en place des consultations médicales régulières et en constituant pour l’école une pharmacie de premiers soins avec des médicaments de base. Le Printemps des artistes s’inscrit dans la durée, car nous vous donnons donc rendez-vous l’an prochain pour notre exposition 2018 ! .



Mots clés:

Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire