Semaine du 17 au 23 mai 2017 - Numéro 1176
Marchés
17-05-2017
 
 

A la loupe

Inauguration de la première phase d’un projet gazier en Egypte

Le géant pétrolier britannique British Petroleum (BP) a lancé dimanche 10 mai la première phase de production dans les champs gaziers de Taurus et de Libra du projet West Nile Delta. Lors d’une cérémo­nie, le président Abdel-Fattah Al-Sissi a donné le signal du début de la production par vidéoconfé­rence, en présence de l’ambassadeur britannique au Caire, John Casson, les présidents des grandes entre­prises pétrolières étrangères tels que le directeur général de BP, Bob Dudley, et de hauts responsables égyptiens. « L’Egypte est en passe de devenir le fournisseur mondial de l’énergie dans la région », a déclaré le directeur général du groupe BP dans un communiqué de presse, notant que son groupe vise à augmenter ses investissements en Egypte et à dou­bler la production de gaz naturel au cours de la pro­chaine période. BP n’est pas le seul dans ce projet. Deux sociétés égyptiennes participent aux travaux, Petrojet et Enppi.

A la fin de la deuxième phase de ce projet, qui devrait avoir lieu en 2019, il est prévu que la produc­tion atteigne 1,5 milliard de mètres cubes/jour, soit 30 % de la production actuelle de gaz naturel en Egypte. « Les réserves confirmées de ce projet s’élè­vent à 5 milliards de mètres cubes et à 55 millions de barils de condensats », a indiqué le ministre égyp­tien de Pétrole, Tareq Al-Molla, qui a signalé que la première phase de ce projet est terminée avant le délai prévu de 8 mois.

Le projet Nile Delta est le deuxième des sept grands projets gaziers que BP compte mettre en oeuvre cette année. « Je suis fier que la Grande-Bretagne soit le premier partenaire économique de l’Egypte dans les moments difficiles. Nos entreprises ont gardé leurs investissements en Egypte durant les années 2011 et 2013 et nous allons continuer à investir dans les prochaines années », a noté l’am­bassadeur britannique au Caire.

Flashs

Investissements. La société d’investissement Citadel Capital a annoncé, le 12 mai, la vente de l’ensemble des actifs détenus dans Asec Cement Algeria à un investisseur algérien dans une transaction dépassant les 60 millions de dollars. Le communiqué de presse publié par le groupe n’a pas donné plus de détails sur l’acheteur. Cette transaction entre dans le cadre du plan de la société égyptienne visant à vendre ses projets non principaux, en vue de faire baisser les dettes et de se concentrer sur les projets considérés rentables.

Acquisition. Le groupe financier EFG-Hermes a déclaré cette semaine que sa filiale EFG Hermes’ Vortex Platform avait accompli l’acquisition de la totalité des projets de l’énergie solaire du groupe britannique Terraform Power. Le groupe égyptien avait déclaré en janvier qu’il avait signé un accord avec le groupe britan­nique pour acheter ses projets d’énergie solaire dans une transaction dépassant les 470 millions de livres sterling. Selon Karim Moussa, président du département d’investissement direct dans le groupe, Fortex vise à acheter les projets d’énergie solaire en Europe pour que sa capacité de production s’élève à 2 gigawatts au cours des trois prochaines années.

Industrie. Les profits du groupe égyptien Oriental Weavers, fabricants de tapis en Egypte, ont atteint 257 millions de L.E. pendant les trois premiers mois de 2017 (janvier-mars) contre 94,16 millions de L.E. durant la même période de 2016. Selon un communiqué de presse publié par le groupe, cette hausse revient notamment à la hausse des ventes du groupe de 73 % pour se chiffrer à 2,52 milliards de L.E. de janvier à mars 2017, contre 1,45 milliard de L.E. durant la même période de 2016.

Crédit. La Banque européenne pour la reconstruction et le développement a annoncé, le 14 mai, l’octroi d’un crédit de 25 millions de dollars à une société pour la fabrication des barres de cuivre dépendant du groupe égyptien d’électricité Electric Sweedy. Selon le communiqué de presse de la banque publié sur le site Mubasher, ce crédit sera consacré au financement d’achat de cuivre des marchés internationaux. Aucun détail sur la date du remboursement du crédit ni sur le taux d’intérêt n’a été donné.


Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire