Semaine du 10 au 16 mai 2017 - Numéro 1175
Le musée de la chasse ouvert au public
  Fermé pendant de longues années, le musée de la chasse situé au Palais de Mohamad Ali à Manial est à présent ouvert au public. Visite guidée.
Le musée de la chasse ouvert au public
(Photo : Nasma Réda)
Nasma Réda10-05-2017
Situé dans une salle rectangulaire dans la partie nord du Palais de Mohamad Ali Tawfiq à Manial, le musée de la chasse est à nouveau ouvert au public. « Le palais avait fermé ses portes pour des travaux de restauration et de réhabilitation en 2007 et bien qu’il ait été ouvert en 2015, le musée de la chasse était encore fermé au public », explique Elham Salah, directrice du secteur des musées au ministère des Antiquités, soulignant que ce sont surtout les enfants qui visitent ce musée. « Ils sont notre cible dans la promotion du musée. Il y a aussi les amateurs de la chasse et des animaux », reprend-elle.

Le musée de la chasse ouvert au public
(Photo : Nasma Réda)

L’idée de la création de ce musée est née après le déclenchement de la Révolution de 1952, lorsque le comité national chargé de collecter les biens de la famille royale a trouvé une importante collection d’animaux momifiés appartenant à des membres de la famille royale. Mais ce n’est qu’en 1963 que le musée de la chasse a vu le jour au sein du Palais de Manial.

Le musée renferme 11 000 pièces, dont seules 1 180 sont exposées. Cette collection provient surtout des voyages de chasse effectués par le roi Farouq, le prince Mohamad Ali Tewfiq, propriétaire du Palais de Manial, ainsi que le prince Youssef Kamal, en plus de quelques pièces offertes par des rois de différents pays.

Le musée de la chasse ouvert au public
(Photo : Nasma Réda)

Nouvelle muséologie

Le musée est divisé en trois sections. Le visiteur a accès dès son entrée à des cartes montrant les lieux de chasse en Egypte. Il y a par exemple des têtes de gazelles momifiées, dont la plupart datent des années 1940. Elles sont exposées sur le mur dans cette première section. Il y a aussi des aigles, des hiboux et d’autres animaux momifiés exposés dans des vitrines. « Avec cette collection exceptionnelle, Sameh Al-Masri, concepteur de la muséologie du musée, veut donner aux visiteurs le sentiment de se balader dans une jungle », souligne le directeur du palais, Walaa Al-Dine Badawi.

Le musée de la chasse ouvert au public
(Photo : Nasma Réda)

Deux immenses incisives d’éléphants africains offertes par le Soudan au prince Mohamad Ali Tawfiq font partie de cette collection. Apparaît plus loin un crocodile de 3,35 m. Il avait été chassé à Assouan, en mars 1941. Le squelette d’un chameau et un autre d’un cheval avec des panneaux explicatifs bilingues, en arabe et en anglais, sont exposés dans la deuxième section du musée. Quant à la troisième et dernière section, elle reste la plus intéressante pour le visiteur. Elle abrite des bêtes de multi-couleurs, collectées de plusieurs pays du monde et formant un album riche qui attire les visiteurs. Parmi les différentes collections de bêtes et d’oiseaux, la plus belle reste celle des papillons appartenant au prince Mohamad Ali Tawfiq. « De 8 000 papillons, on a choisi une centaine, les plus beaux, de différentes tailles et couleurs », indique Elham Salah. « Outre les papillons, il y a des serpents, des lézards et des reptiles, les vitrines renferment aussi les animaux de la ferme, comme les poules, les canards et les lapins », conclut-elle.

Informations pratiques :

Horaires : Tous les jours de 9h à 17h.

Billets (Palais de Manial) :

— Egyptiens : adultes 20 L.E., étudiants 10 L.E.

— Etrangers : adultes 100 L.E., étudiants 50 L.E.

Le musée de la chasse ouvert au public
(Photo : Nasma Réda)



Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire