Semaine du 3 au 9 mai 2017 - Numéro 1174
Abdel-Rahmane Orabi : Participer à la WSB a été une expérience inédite
  Le boxeur égyptien Abdel-Rahmane Orabi (81 kg) se félicite d'avoir participé avec la formation marocaine Morocco Atlas Lions à la Série mondiale de boxe (WSB). Une expérience qui lui a beaucoup apporté. Entretien.
Participer à la WSB a été une expérience inédite
Abdel-Rahmane Orabi. (Photo : AP)
Doaa Badr03-05-2017

Al-Ahram Hebdo : Comment avez-vous pu disputer la Série mondiale de boxe (WSB) sous les couleurs du Maroc ?

Abdel-Rahmane Orabi : La Série mondiale de boxe (WSB) est une compétition qui a été créée en 2010 par l’Association internationale de boxe amateur. Elle met en lice des équipes, appelées franchises, qui sont réparties en fonction des continents : Amérique, Asie, Afrique et Europe. Les points gagnés au cours de cette compétition s’ajoutent aux points des boxeurs dans le classement mondial de la Fédération internationale de boxe amateur. Chaque équipe pourra intégrer un boxeur professionnel d’un autre pays. En fait, pour participer à cette série mondiale, chaque équipe doit payer un million de dollars. Comme l’Egypte ne participe pas à cette compétition professionnelle, la Fédération royale marocaine a contac­té son homologue égyptienne pour demander à ce que je participe sous les couleurs du Maroc. J’ai ainsi rejoint son équipe nationale qui a dis­puté la compétition sous le nom de Morocco Atlas Lions.

Décrivez-nous votre parcours dans la WSB.

— J’ai disputé 3 rencontres au cours de la Série mondiale de boxe. J’ai remporté 2 matchs et j’en ai perdu un. Mon premier match a eu lieu le 23 février dernier contre la formation italienne Italia Thunder. J’ai battu le boxeur italien Valentino Manfridonia (3-0), alors que celui-ci avait remporté 10 matchs consécu­tifs sans défaite. Mon 2e match s’est déroulé le 24 mars contre l’équipe française, France Fighting Roosters. C’est à cette occasion que j’ai subi mon unique défaite, contre le boxeur français Bakary Diabira (0-3). Mon dernier match était le 21 avril contre la formation britannique « British Lionhearts ». J’ai battu le Bulgare Rodoslav Pantaleev (2 à 0), celui-ci avait remporté 4 matchs consécutifs sans défaite. Je suis content de la performance que j’ai réalisée au cours de ma participation à la Série mondiale de boxe.

J’ai été très heureux de participer à la Série mondiale de boxe. C’était une expérience inédite. L’atmosphère était totalement différente de ce que l’on trouve dans le cadre de la boxe professionnelle. Il y avait des projec­teurs, de la musique, des costumes voyants, des entrées dramatiques pour les boxeurs et des fans enthou­siastes qui criaient de joie. Cette compétition ressemblait aux films de cinéma, comme dans le film Rocky. Depuis mon enfance, j’ai toujours rêvé d’être l’un de ces boxeurs que je regardais à la télévision. J’ai été heu­reux de voir ce rêve se réaliser en participant à la WSB.

Quels bénéfices avez-vous tirés de cette participation ?

— J’ai beaucoup bénéficié de ma participation à la WSB. Premièrement, mon niveau a nettement progressé en disputant des matchs contre les meilleurs boxeurs au monde. Ma situation physique s’est également améliorée, en boxe professionnelle, nous disputons 5 rounds, alors qu’en boxe amateur, nous disputons 3 rounds seulement. Le fait d’avoir par­ticipé à la WSB m’a donné de la visi­bilité auprès du public et m’a fait connaître dans le monde de la boxe. Cela fera une grande différence au cours de ma participation aux Championnats du monde car les arbitres prennent en compte si le boxeur est connu ou non. Je termine cette compétition avec plus d’expé­rience et de confiance en moi.

— Qu’est-ce qui distingue votre style de jeu et quels sont vos points faibles ?

— Je me distingue par ma force, ma souplesse et ma vitesse. Mes poings sont à la fois forts et efficaces. J’avais un problème au niveau du mouvement des pieds, mais j’ai résolu ce pro­blème durant ma participation à la WSB. Les mouvements de mes pieds se sont améliorés et j’ai une meilleure défense.

— Quelles sont les prochaines compétitions auxquelles vous parti­ciperez ?

— Actuellement, je fais un stage de préparation avec la sélection nationale égyptienne, au Centre olympique de Maadi. Prochainement, je vais porter la bannière égyptienne aux Jeux de la solidarité islamique qui se tiendront du 12 au 22 mai en Azerbaïdjan. Cette compétition est importante car elle regroupera d’ex­cellents boxeurs venant d’Azerbaïd­jan, d’Ouzbékistan, d’Iran ou encore de Turquie. La concurrence sera féroce. Juste après ces Jeux, j’irai au Congo pour disputer les Championnats d’Afrique qui me per­mettraient de me qualifier pour les Mondiaux. Mais je suis dans une période de réhabilitation physique à cause d’une grave blessure que je me suis faite avant mon dernier match dans la WSP. Je m’entraîne en déployant tous mes efforts sans utili­ser mon bras gauche. J’espère être prêt pour les Jeux de la solidarité islamique.

— Quel est votre principal objectif ?

— Mon but essentiel est de rem­porter une médaille lors des Championnats du monde qui auront lieu au mois d’août prochain en Allemagne. L’année dernière j’ai remporté la médaille d’or et le titre de meilleur boxeur dans le cadre du tournoi des Gants d’or qui regroupe les meilleurs boxeurs de chaque catégorie. Après ma déception aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro 2016, j’ai repris ma carrière avec plus de détermination. Je ferai tout mon possible pour réaliser mes rêves : remporter une médaille aux Mondiaux et une médaille aux JO.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire