Semaine du 1er au 7 mars 2017 - Numéro 1165
Le Soudan du Sud frappé par la famine
  Plusieurs centaines de femmes et d’enfants sur une longue file d’attente, dans l’espoir de recevoir un peu de nourriture. La photo a été prise la semaine dernière au Soudan du Sud, alors que le Programme Alimentaire Mondial (PAM), orga­nisme dépendant de l’Onu, distribuait de l’aide alimentaire.
Le Soudan du Sud frappé par la famine
01-03-2017

En effet, le PAM, ainsi que deux autres organisations onusiennes, le Fonds pour l’enfance (Unicef), le Fonds pour l’agriculture et l’alimenta­tion (FAO), ont récemment déclaré le Soudan du Sud en état de famine. Les chiffres de l’Onu sont alarmants : dans ce plus jeune Etat du monde, créé en 2011, 100 000 Sud-Soudanais souffraient de famine, le niveau le plus élevé de l’échelle IPC, et environ un million de personnes risquent la famine dans les prochains mois. De plus, selon le Haut Commissariat de l’Onu pour les Réfugiés (HCR), plus de 30 000 Sud-Soudanais fuyant la famine dans leur pays ont trouvé refuge au Soudan depuis le début de l’année et des dizaines de milliers d’autres devraient faire de même. Le HCR a également déclaré dimanche dernier s’at­tendre à l’arrivée au Soudan de quelque 60 000 Sud-Soudanais pour l’ensemble de 2017, mais le « niveau des arrivées a dépassé nos prévisions », tout en ajoutant que 90 % des nouveaux arrivants sont des femmes et des enfants.

Ces réfugiés fuyant la famine viennent s’ajouter aux 300 000 autres déjà présents au Soudan et ayant fui la guerre. En effet, le Soudan du Sud a plongé en décembre 2013 dans une guerre civile ayant fait des dizaines de milliers de morts et plus de 3 millions de déplacés. En réaction à la déclaration de famine, le président soudanais, Omar Al-Béchir, a ordonné vendredi dernier aux autorités de faciliter la distribution d’aide humanitaire interna­tionale au pays voisin, alors que l’Onu a lancé, le 22 février, un appel aux dons pour lutter contre la famine qui touche pas seulement le Soudan, mais aussi la Corne de l’Afrique. Elle espère récolter 4,4 milliards de dollars pour éviter un désastre humanitaire.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire