Semaine du 4 au 10 mai 2016 - Numéro 1125
Al-Gueich améliore le volley-ball égyptien
  L’équipe de volley-ball de Talae Al-Gueich a brillé cette saison. Le club a remporté le titre de champion d’Afrique, puis le titre de champion d’Egypte, et a été finaliste en Coupe d’Egypte.
Al-Gueich améliore le volley-ball égyptien
L'équipe d'Al-Gueich exhibe ses médailles et trophées.
Doaa Badr04-05-2016

Cette année aura été la saison du club de volley-ball Talae Al-Gueich. Début avril, l’équipe a décroché, pour la première fois de son histoire, le titre de la Coupe d’Afrique des clubs champions après avoir battu en finale l’Espérance de Tunis. Deux semaines plus tard, le club a remporté, encore pour la pre­mière fois, le titre du Championnat national après avoir réalisé une saison parfaite avec une seule défaite contre le club de Smouha d’Alexandrie. Enfin, cette semaine, Al-Gueich a joué la finale de la Coupe d’Egypte qui s’est déroulée le premier mai dernier (résultat du match non communiqué). « Je suis très heu­reux de la performance de mon équipe cette saison. La joie me comble, surtout que ces performances viennent seulement 4 mois après mon retour en Egypte et ma désignation en tant que directeur technique de Talae Al-Gueich », déclare Chérif Al-Chémerly, directeur tech­nique du club.

Depuis le début de la saison, les joueurs d’Al-Gueich ont fait preuve d’un très bon niveau lors du Championnat national. Au début du mois de mars, ils ont battu Ahli et Zamalek. Ajoutons aussi que le titre africain de l’équipe a donné aux joueurs plus de confiance. « La compétition africaine était une bonne opportu­nité pour que mes joueurs acquièrent de l’ex­périence », dit Al-Chémerly.

A noter que l’équipe a réalisé cet exploit mal­gré la présence de plusieurs obstacles ayant freiné son élan. Le temps imparti n’était pas suffisant pour bien préparer la saison. S’ajoute à cela le fait que l’équipe souffre de l’absence de son meneur du jeu principal, Abdallah Abdel-Salam, l’un des meilleurs joueurs égyptiens, qui a subi une opération chirurgicale. De même pour le joueur Mahmoud Raouf qui souffre d’une grave blessure. Toutefois, les autres joueurs ont compensé l’absence de leurs coéquipiers, sur­tout Ahmad Fathi, qui a assumé un lourd fardeau en l’absence de Abdel-Salam. Et comme d’habi­tude, Ahmad Salah était la vedette de l’équipe en comblant, grâce à son expérience, toutes les lacunes de l’équipe. « Notre mission n’était pas facile. La saison a été épuisante pour les joueurs qui ont été obligés de disputer un match tous les trois jours en plus de la Coupe d’Afrique au milieu de la saison égyptienne. De plus, l’équipe a souffert de plusieurs cas de blessures. Et avec le manque de moyens financiers, nous n’avons pas bien préparé la saison », souligne Al-Chémerly.

Si les clubs Ahli et Zamalek ont effectué des stages de préparation en République tchèque et en Grèce, Al-Gueich a effectué un camp de 8 jours à Charm Al-Cheikh. Le technicien de l’équipe a utilisé ce stage pour encourager les joueurs à gagner en confiance tout en tra­vaillant sur l’esprit de l’équipe et l’harmonie entre les volleyeurs. « L’esprit de combat dans l’équipe explique notre bonne performance. De plus, l’administration du club a un grand rôle dans notre performance, puisqu’elle n’est jamais intervenue dans notre travail, tout en essayant de nous aider le plus possible. Ainsi, c’est l’esprit collectif qui nous a conduits à réaliser cet exploit », conclut Al-Chémerly.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire