Semaine du 25 novembre au 1er décembre 2015 - Numéro 1102
Hossam Al-Badri : Nous allons au Sénégal pour nous qualifier aux JO 2016 à Rio de Janeiro
  Hossam Al-Badri, directeur technique des Pharaons olympiques, aborde les préparatifs de son équipe avant le lancement de la Coupe d’Afrique des Nations au Sénégal, qualificative pour les Jeux olympiques de 2016 au Brésil. Entretien.
Hossam Al-Badr
Hossam Al-Badri, directeur technique des Pharaons olympiques. (Photo : Reuters)
Amr Moheb25-11-2015

AL-AHRAM HEBDO : Quelles sont les chances de la sélection olympique à la Coupe d’Afrique des Nations, au Sénégal, qualificative pour les Jeux olympiques de 2016 au Brésil ?

Hossam Al-Badri : Notre mission est difficile et fastidieuse. Elle nécessite beaucoup d’efforts et de préparations. C’est ce à quoi nous allons nous atteler. Nous sommes confiants en la capacité des joueurs de pouvoir traverser cette période préparatoire et de parvenir à la victoire, et ce, malgré l’absence de certains éléments importants au sein de l’équipe. Je pense notamment à Karim Hafez qui a quitté le stage de la sélection nationale pour répondre à l’appel de son équipe. Et également à Amr Warda et Ahmad Hassan Coca. Toutes ces absences représentent en elles-mêmes une difficulté. Mais je suis confiant que l’équipe actuelle sera en mesure de compenser l’absence de ces 3 joueurs. Nous avons juste besoin de créer le climat approprié pour que tous contribuent à la réussite de l’équipe nationale olympique.

— A votre avis, à quel point la dernière rencontre préparatoire de l’équipe contre le Cameroun à Charm Al-Cheikh était fructueuse ?

— Je suis très satisfait de cette rencontre qui a eu lieu au Stade de la Cité de la jeunesse à Charm Al-Cheikh. Le match amical contre le Cameroun a été très utile. Il nous a permis de tester de nouveaux éléments avant d’élaborer la liste finale des joueurs pour le périple sénégalais. Il nous a également beaucoup encouragé, parce que jouer contre une équipe aussi forte que le Cameroun nous permet de faire face à n’importe quelle autre équipe sans crainte.

— Le fait d’avancer le voyage de la sélection nationale au Sénégal au 24 novembre profite-t-il à l’équipe dans ses préparations ?

— Tout à fait. Nous avons avancé d’un jour la date du voyage dans le but de permettre aux joueurs de tâter le terrain au gazon synthétique et de s’adapter aux conditions climatiques sénégalaises très différentes des nôtres. Nous n’allons pas nous contenter du privilège de participer, nous y allons pour nous qualifier pour les Jeux olympiques.

— Le staff technique de la sélection nationale A, dirigée par l’Argentin Hector Cuper, accompagnera l’équipe olympique au Sénégal. Selon vous, cela représenterait- il une sorte de pression sur les joueurs ?

— Leur présence augmentera certes la pression sur les joueurs, et je pense que c’est totalement inutile. En tout cas, si Cuper et son staff vont au Sénégal, ils suivront les matchs depuis les gradins comme le reste des spectateurs ordinaires. Cela épargnera aux joueurs toute sorte de pression. Enfin, que le staff technique de l’équipe nationale A fasse ou non ce déplacement, cela m’est égal. Je fais tout pour que les joueurs soient très concentrés sur le match seulement.

— Le premier match de l’équipe olympique à la Coupe d’Afrique des Nations sera contre l’équipe algérienne. Est-ce que vous êtes inquiet du fait que votre premier match à la CAN soit contre une équipe aussi forte ?

— Non, pourquoi serai-je inquiet ? C’est un match comme les autres. Les équipes qui participent à la Coupe d’Afrique sont les meilleures du continent. Pour gagner, nous devons donner la même importance à tous les matchs. Nous sommes bien concentrés et nous ferons de notre mieux pour faire de bons résultats. Encore une fois, nous allons au Sénégal pour nous qualifier aux JO 2016 à Rio de Janeiro.

— Après avoir assisté au match amical, qui a opposé la Tunisie à l’Algérie il y a quelques jours, vous avez sûrement une idée plus claire sur le niveau de l’équipe algérienne. Comment sera votre plan tactique pour le match contre l’Algérie à la CAN ?

— Le match amical de l’Algérie contre la Tunisie m’a, sans doute, aidé à déceler les points forts et faibles de l’équipe algérienne. Cela m’a permis aussi de voir le plan de jeu de l’équipe tunisienne contre les Algériens. Quant au plan de jeu que je vais développer contre l’Algérie au Sénégal, je préfère ne pas en parler. Mais je vous promets que le plan sera susceptible de décrocher la victoire pour notre équipe.

Les 26 convoqués

Gardiens

Mossaad Awad (Ahli), Mahmoud Hamdi (Maqassa), Hassan Chahine (Moqaouloun).

Défenseurs

Mohamad Adel (Zamalek), Karim Mamdouh, Ragab Nabil (Wadi Degla), Mahmoud Wahid (Maqassa), Mohamad Hamdi, Mohamad Hani, Rami Rabie (Ahli), Yasser Ibrahim (Smouha), Mahmoud Hamdi (Talaie Al-Gueich), Ossama Ibrahim (Enppi).

Milieux

Mahmoud Métwalli, Mahmoud Hamad, Emad Hamdi (Ismaïli), Saleh Gomaa, Ramadan Sobhi (Ahli), Karim Nedvid (Wadi Degla), Mohamad Achraf (Talaie Al-Gueich), Moustapha Fathi (Zamalek).

Attaquants

Mahmoud Kahraba, Mohamad Salem (Zamalek), Hussein Ragab (Maqassa), Choukri Naguib (Assouan).

Cinq de ces joueurs devront être éliminés, avant le départ de la sélection pour le Sénégal.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire