Semaine du 30 avril au 6 mai 2014 - Numéro 1023
Mohamad Abdel-Wahab (13 mars 1902 - 3 mai 1991)
 
Abdel Wahab
Abdel Wahab
30-04-2014

Chanteur, compositeur et luthiste très populaire, Mohamad Abdel-Wahab est né au Caire, au sein d’une famille modeste. Il a joué de l’oud bien avant de rencontrer le poète Ahmad Chawqi, qui lui fera découvrir le répertoire symphonique occidental. Il est considéré comme l’un des principaux artisans du renouveau de la musique arabe. Son père, muezzin, le place à l’âge de cinq ans dans un « kottab » (école coranique) et rêve d’en faire un imam. Elève brillant, Mohamad aime s’installer au milieu des fidèles pour réciter avec eux quelques versets du Coran. Adolescent passionné par le théâtre chanté, Mohamad s’inscrit dans un club de musique orientale où il s’initie au luth. Ses propres compositions datent du début des années 1920. Imprégné de musique classique occidentale, il introduit des instruments non traditionnels dans la musique arabe, comme la contrebasse, les castagnettes et le violoncelle, et des rythmes occidentaux à la mode comme le tango, la rumba ou la valse. Il emprunte certaines phrases musicales à des auteurs classiques occidentaux, ou Beethoven. Il développe, dès 1930, un style qui rénove la musique arabe.

Abdel-Wahab triomphe en 1933 dans un film chantant, La Rose blanche, dans lequel il définit les règles de la chanson moderne arabe. De 1933 à 1949, il interprète 8 films, en y imposant le duo chanté.

Sa coopération avec Oum Kalsoum débute en 1964. Il lui écrit, jusqu’en 1972, huit chansons sentimentales longues considérées comme des oeuvres majeures de la musique arabe contemporaine. Mohamad Abdel-Wahab décède le 3 mai 1991 au Caire.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire