Semaine 25 au 31 décembre 2013 - Numéro 1005
Hussein Chérif : Je rêve d’une médaille olympique
  3 questions à Hussein Chérif, auteur de l’un des rares exploits égyptiens cette année avec une médaille de bronze aux Mondiaux de taekwondo au Mexique.
Hussein Chérif
Hussein Chérif.
Doaa Badr25-12-2013

Al-Ahram Hebdo : Comment vous sentez-vous après cette médaille de bronze aux Mondiaux ?

Hussein Chérif : Je suis très content de cette médaille. J’étais très fier en voyant le drapeau égyptien flotter au parc d’exposition de Puebla au Mexique. Je n’ai pas de grand palmarès. Cette médaille est la 2e obtenue dans une compétition importante après la médaille d’or que j’avais décrochée aux Championnats d’Afrique 2012. La médaille des Mondiaux vient au bon moment, car j’ai beaucoup souffert de la négligence. L’ancien conseil d’administration de la Fédération égyptienne n’était pas objectif en choisissant les athlètes. J’avais passé plusieurs fois les éliminatoires de la sélection nationale, mais j’ai été victime d’une injustice de la part des responsables, et j’ai voulu arrêter la compétition. Mais ma mère m’a beaucoup encouragé et elle m’a dit : « Si tu veux arrêter, remporte d’abord une médaille aux Mondiaux ! ». Grâce à elle, j’ai gagné cette médaille.

— Quelle est l’importance de cette médaille pour vous ?

— Cette médaille est d’une grande importance pour moi et pour l’Egypte, car elle prouve que nous sommes à la hauteur des meilleurs athlètes du monde. Nous sommes capables de monter sur le podium, comme l’ont fait les représentants de l’ancienne génération, tel Tamer Salah, mon idole et qui est de la même ville que moi, Alexandrie. Salah a remporté la dernière médaille égyptienne aux Mondiaux, c’était en 2007, et il est aussi le seul taekwondoïste égyptien médaillé olympique avec une médaille de bronze obtenue aux Jeux olympiques d’Athènes en 2004.

— Quels sont vos plans pour l’avenir ?

— J’ai beaucoup de rêves à réaliser, j’ai à peine mis mon pied sur la voie. Je vise d’autres médailles aux Mondiaux suivants, et bien sûr je rêve d’une médaille olympique. Mais pour réaliser mes rêves, il me faut beaucoup de travail. J’ai besoin d’une bonne préparation et je dois disputer beaucoup de tournois internationaux pour acquérir l’expérience nécessaire. En disputant les derniers Mondiaux, j’ai beaucoup appris. J’ai commis des fautes durant les matchs à cause de mon manque d’expérience et du trac dû au fait que je jouais dans une grande salle pleine à craquer. Mais il me reste beaucoup à apprendre.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire