Semaine du 22 au 28 mai 2019 - Numéro 1276
Coupe de la Confédération : Les Blancs en finale
  Zamalek s’est qualifié dimanche pour la finale de la Coupe de la Confédération aux dépens de la formation tunisienne de l’Etoile Sportive du Sahel, à Sousse. Une qualification très importante pour les Blancs.
Coupe de la Confédération : Les Blancs en finale
(Photo : AFP)
Mohamad Mosselhi08-05-2019

Zamalek, seul représentant égyptien dans les compéti­tions africaines interclubs, s’est assuré sa place en finale de la Coupe de la Confédération. Et ce, après son nul face à l’Etoile Sportive du Sahel à l’occasion du match retour des demi-finales de la compétition africaine, dimanche à Sousse. Ce match nul a été suffisant pour que les Blancs se qualifient pour le tour suivant, vu leur victoire 1 à 0 à l’aller, il y a 10 jours à Alexandrie. Etant donné cet étroit avantage, les Blancs devaient éviter la défaite à tout prix, afin de s’avancer à la finale.

La mission n’a pas été facile pour le représentant de l’Egypte, qui a dû se battre ferme face à une équipe tuni­sienne qui n’était pas assez puissante au niveau de l’attaque organisée, mais très féroce en ce qui concerne les coups de pied arrêtés. « Je remercie mes joueurs pour leur performance héroïque tout au long de la rencontre, surtout les défenseurs, qui ont joué comme les lions », a déclaré Christian Gross, directeur technique de Zamalek, suite à la rencontre. Et d’ajouter : « Je suis fier de mes joueurs qui ont été à la hauteur de leur mission, surtout dans les moments critiques à la fin de la ren­contre ». Le temps additionnel a témoigné d’une scène assez drama­tique, avec l’expulsion du gardien international de Zamalek, dit « Guennech », alors que l’équipe avait fait ses trois changements pos­sibles. En conséquence, les Blancs ont dû terminer les 7 dernières minutes avec l’attaquant Omar Al-Saïd comme gardien, qui a réussi à protéger les filets.

Avec cette qualification, Zamalek a réussi à faire d’une seule pierre plu­sieurs coups. D’abord, l’équipe s’est qualifiée pour la finale de la Coupe de la Confédération pour la première fois de l’histoire du club, pour un rendez-vous avec les Marocains de RSB Berkane. La finale aller aura lieu au Maroc dimanche 19 mai, alors que le retour aura lieu en Egypte une semaine plus tard. De même, cette qualification a apaisé la colère du président du club en ce qui concerne le sort du directeur technique de l’équipe, Christian Gross. Ce dernier a été sévèrement critiqué par le prési­dent du club, qui a exprimé son mécontentement quant aux résultats et à la performance de l’équipe.

Coupe de la Confédération : Les Blancs en finale
(Photo : AFP)

Fréquent au bout des micros et connu pour son entrain à changer les entraîneurs au cours de la saison, Mansour a déclaré à plusieurs reprises aux médias qu’il n’était pas satisfait de la performance de l’équipe, surtout des deux défaites successives dans le championnat, contre Masri et Pyramids, accusant le technicien suisse d’être le premier responsable de la débâcle de l’équipe. Il était clair que la défaite de l’équipe à Sousse aurait coûté à Gross son poste, malgré son grand travail avec l’équipe. « Gross est un excellent entraîneur et ses capacités techniques ne sont pas à remettre en question. La place de l’équipe en finale de la Coupe de la Confédération en témoigne », indique Amir Mortada Mansour, superviseur du secteur football à Zamalek, qui déploie de grands efforts pour conser­ver la stabilité technique au sein de l’équipe.

Report de matchs

A cause de l’occupation de l’équipe dans la compétition africaine, la Fédération Egyptienne de Football (FEF) n’aura pas d’autre choix que de reporter 3 ou 4 rencontres, dont le derby cairote contre Ahli, à juillet prochain, soit après la fin de la Coupe d’Afrique des nations, qui va avoir lieu en Egypte du 21 juin au 19 juillet. Ce qui n’aurait pas été le cas en cas d’élimination de l’équipe en demi-finales, surtout que la FEF avait pré­paré un calendrier serré pour achever le championnat le 2 juin.

La performance de l’équipe a été récemment beaucoup affectée par la fatigue des joueurs. Les stars de l’équipe, Mahmoud Abdel-Moneim, dit « Kahraba », Youssef Ibrahim et le latéral tunisien, Hamdi Nagguez, ne présentent plus la même perfor­mance qu’en première moitié de sai­son. Ils vont avoir l’occasion de se reposer et de retrouver leur forme, surtout qu’ils ne font pas partie des joueurs retenus par les cadres tech­niques de leurs équipes nationales respectives.

Ce report va aussi donner l’occa­sion à l’équipe de bénéficier des ser­vices de deux grandes stars de l’équipe, à savoir l’international tuni­sien Ferjani Sassi et l’ailier Moustafa Fathi. Il est, en effet, prévu que ce duo de poids, blessé, reprenne le jeu à partir du début du mois prochain. Il sera alors prêt pour aider l’équipe dans la phase finale du championnat. Zamalek se trouve à la 3e place du classement, avec 60 points, 7 points derrière Ahli, en tête avec 67 points, mais qui a joué deux rencontres de plus que les Blancs.

S’il est évident que cette qualifica­tion était très importante, le seul point négatif du nul de Sousse est que l’équipe devra se passer de l’excellent gardien Mahmoud Abdel-Réhim « Guennech », qui va manquer la finale aller à cause de son carton rouge reçu dimanche. Une grande perte pour l’équipe vu son rôle pri­mordial avec les Blancs. « Jouer sans Guennech est une grande perte, mais je suis sûr que son remplaçant, Emad Al-Sayed, va combler le vide, surtout que tous les joueurs sont déterminés à remporter la Coupe », conclut Christian Gross.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire