Semaine du 13 au 19 juin 2018 - Numéro 1229
Les Rouges, 13 fois champions d’Afrique
  Ahli a remporté le titre de champion d’Afrique de volley-ball, battant en finale son homologue égyptien Talaë Al-Gueich sur le score de 3-0. Les Rouges confirment ainsi leur excellente forme, n’ayant pas perdu un seul match pendant toute la saison.
Les Rouges, 13 fois champions d’Afrique
Après le Championnat d'Afrique, Ahli vise la Coupe d'Egypte. (Photo : www.cavb.com)
Doaa Badr11-04-2018

La salle couverte Prince Abdallah Al-Fayçal du club Ahli a accueilli, du 27 mars au 6 avril, le 37e Championnat d’Afrique des clubs champions de volley-ball. Et c’est le club égyptien Ahli qui a remporté cette édition, après avoir battu en finale son homologue Talaë Al-Gueich sur le score de 3-0. Ahli a ainsi conservé son titre de champion d’Afrique, déjà remporté l’année dernière, et a décroché le titre pour la 13e fois — un record. Ahli possède même 19 titres africains, si l’on ajoute aux 13 titres des clubs champions les 6 titres du Championnat d’Afrique des clubs vainqueurs des coupes. « Je suis très heureux et très fier de cette vic­toire, surtout que c’est le 2e titre africain pour Ahli sous ma conduite. Les joueurs ont mérité ce titre après avoir fait preuve d’un très haut niveau durant toute la compétition », souligne Mohamad Mosselhi, directeur technique d’Ahli.

Al-Gueich a remporté la médaille d’argent, et le club égyptien Smouha la médaille de bronze, après avoir battu l’équipe d’Al-Swehli (Libye) en match de classement, sur le score de 3-2. Al-Tayaran, 4e club égyptien à avoir participé au championnat, a terminé à la 7e place.

Les volleyeurs égyptiens se sont par ailleurs vu remettre les trophées des meilleurs joueurs de la compétition : Abdallah Abdel-Salam (Ahli), meilleur joueur, Ahmad Salah (Al-Gueich), meilleur serveur, Adham Mohamad (Smouha), meilleure réception, Ahmad Saïd (Ahli), meilleur frappeur, Mohamad Adel (Ahli), meilleur block, Ahmad Abdel-Aal Dronka (Al-Gueich), meilleur libro. « Je suis très content de récolter le trophée de meilleur libro du championnat, c’est une bonne récompense après la perte du titre de champion d’Afrique. Le niveau de la compéti­tion était très élevé, surtout à partir des quarts de finale. Notre match en demi-finales contre Al-Swehli (Libye) était l’un des plus difficiles. Mais, bien sûr, la finale contre Ahli était d’un très haut niveau. Je félicite Ahli pour la vic­toire », a dit Ahmad Abdel-Aal Dronka.

Compétition de haut niveau

Cette édition du Championnat d’Afrique a connu une participation record, avec la pré­sence de 22 équipes africaines. Mais elle a témoigné aussi de l’absence incompréhensible des clubs tunisiens, qui sont les grands adver­saires des équipes égyptiennes. « Malgré l’ab­sence des clubs tunisiens, cette édition du Championnat d’Afrique était d’un très haut niveau, surtout avec la présence de 4 équipes égyptiennes et avec les grands clubs du Kenya et de Libye », affirme Mosselhi.

Ahli a réalisé un parcours sans faute dès le début de la compétition. Au premier tour, les Rouges ont remporté leurs 5 matchs sur le score de 3-0, soit sans perdre aucun set. C’est en quarts de finale que les difficultés ont com­mencé. Ahli a battu le club kényan de GSU sur le score de 3-1. Durant ce match, les Rouges ont perdu le seul set de toute la compétition. Puis Ahli a continué sur son élan en battant, en demi-finales, son équipe compatriote de Smouha sur le score de 3-0, avant de battre Al-Gueich en finale. « Les matchs du premier tour ont été très faciles, mais à partir des quarts de finale, la compétition est devenue de plus en plus difficile. Le moment le plus ardu durant le tournoi était la blessure du capitaine de l’équipe, Ahmad Qotb, en demi-finales. Mais les joueurs d’Ahli ont été les meilleurs, montrant la plus grande détermination à rem­porter le titre africain », indique Mosselhi.

Ahli est ainsi le meilleur club égyptien de cette saison. Le mois dernier, les Rouges ont remporté le titre du Championnat national en réalisant un parcours sans faute. « La saison a été très longue et difficile, mais les joueurs ont été à la hauteur de leurs responsabilités. Je suis très fier de leur performance durant toute la saison. Malgré quelques blessures au sein de l’équipe, les volleyeurs d’Ahli ont réalisé une saison parfaite, sans perdre aucun match », se réjouit Mosselhi.

Ahli dispute, cette semaine, la demi-finale de la Coupe d’Egypte, avec la ferme intention de remporter le titre pour réaliser un triplé bien mérité, soit champion d’Egypte, champion d’Afrique et vainqueur de la Coupe d’Egypte.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire