Semaine du 12 au 18 septembre 2018 - Numéro 1241
Bon départ pour les taekwondoïstes égyptiens
  Avec 6 médailles, dont une d'or, obtenues à l’Open d’Egypte de taekwondo, les Egyptiens ont réalisé un bon début de saison. Une performance d'autant plus importante qu'elle leur permet de récolter de précieux points au classement mondial et olympique.
Bon départ pour les taekwondoïstes égyptiens
L'Egyptien Mohamad Farag (à gauche) a remporté la seule médaille d'or pour l'Egypte. (Photo : Ibrahim Melad)
Doaa Badr28-02-2018

Six médailles, dont une d’or, une d’argent et 4 de bronze. Telle est la performance égyptienne à l’Open d’Egypte de taekwondo, qui s’est déroulé les 24 et 25 février à la salle couverte du Club olympique d’Alexandrie. Ce tournoi figure au calendrier de la Fédération mondiale de taekwondo, dans la catégorie G2, qui offre 20 points à chaque médaillé d’or. Des points très importants en ce début de saison pour améliorer le classement mondial et olympique des athlètes. 297 athlètes, représentant 39 pays, ont disputé le tournoi, soit un nombre record. Plusieurs champions du monde et champions olympiques étaient présents. Parmi les vedettes de la compétition, le prodige de Jordanie, Ahmad Abughauch (68 kg), champion olympique 2016, le trio serbe Milica Mandic, championne du monde, Tijana Bogdanovi, vice-championne olympique, et Vanja Stankovic, championne du monde, et la Turque Zeliha Agris, championne du monde.

Au classement général du tournoi, le Kazakhstan a remporté la première place chez les hommes, suivi par la Jordanie et l’Italie. Chez les dames, c’est la Turquie qui a terminé à la première place, suivie par l’Italie et la France. Le meilleur athlète homme de la compétition était le Jordanien Ahmad Abughauch et la meilleure athlète dame la Serbe Vanja Stankovic. L’Egypte a disputé l’Open d’Egypte avec 22 athlètes de la sélection nationale et 6 athlètes de l’équipe junior. De même, 66 Egyptiens ont participé au tournoi sous les couleurs de leurs clubs. Les lauréats égyptiens sont : Mohamad Farag (-58 kg), médaillé d’or ; Radwa Réda (-57 kg), médaillée d’argent ; Hédaya Malak (67 kg) médaillée de bronze ; Mohamad Aymane (+87 kg), médaillé de bronze et l’athlète du club Alem Al-Riyada, Ingy Gomaa (-67 kg), médaillé de bronze.

La grande vedette égyptienne de la compétition est le médaillé d’or Mohamad Farag, qui, à 17 ans seulement, a prouvé son niveau et a confirmé sa place au sein de la sélection nationale lors de sa première participation à l’Open d’Egypte.

Durant le tournoi, il a montré un style de jeu spectaculaire. Lors de 8es de finale, il a battu son coéquipier Omar Ghoneim sur le score de 20-9. Puis, il a continué sur son élan en battant, en quarts de finale, le Belge Salaheldine Ben Saleh (2e au classement du tournoi) sur le score de 14-12. En demi-finales, il a battu le Français Kyliann Bonnet. En finale, Farag a attiré l’attention de tous les spectateurs en jouant un match très spectaculaire contre l’athlète de Moldavie, Serghei Uscov, pour gagner le match à la dernière seconde sur le score de 19- 17. « Je suis très heureux et très fier de cette médaille, et c’est seulement le début. Je suis encore jeune et j’ai beaucoup d’objectifs à réaliser », a déclaré Farag, qui a prouvé, grâce à cette médaille, que l’Egypte possède une nouvelle génération capable de remporter de beaux succès en taekwondo.

Médailles d’argent et de bronze

Chez les dames, Radwa Réda a fait un bon retour sur la scène internationale après une longue période d’absence, en décrochant la médaille d’argent. Durant son parcours au tournoi, elle a battu, en quarts de finale, la Croate Nikita Glasnovic, médaillée de bronze aux Mondiaux. « Cette médaille est très précieuse, puisque je l’ai remportée devant un public égyptien, qui m’a beaucoup encouragée. Je peux à présent continuer sur mon élan avec plus de confiance », a confié l’athlète.

Hédaya Malak, médaillée de bronze aux Jeux olympiques de Rio en 2016, a, quant à elle, décroché une médaille de bronze, contrainte de déclarer forfait après sa victoire en quarts de finale à cause d’une grave blessure. « Mon but était la médaille d’or pour récolter 20 points très importants pour le classement mondial, mais malheureusement, je me suis blessée. Je veux récupérer très vite, afin d’être prête pour les Championnats d’Afrique, qui auront lieu le 29 mars au Maroc. Cette compétition est classée G4 et offre 40 points pour la médaille d’or. Ces points seront très importants pour améliorer mon classement mondial et olympique dans ma nouvelle catégorie de poids », a souligné l’athlète, qui évolue aujourd’hui dans la catégorie des -67 kg à la place de la catégorie -57 kg.

La compétition a aussi été synonyme de déception pour quelques athlètes qui avaient espéré obtenir de meilleurs résultats, tels Seif Eissa et Nour Hussein. Mais la plupart des Egyptiens ont profité de cette compétition à domicile, notamment les athlètes de l’équipe junior, qui ont joué des matchs d’un très haut niveau.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire