Semaine 19 au 25 juillet 2017 - Numéro 1184
Championnat d’Afrique de boxe : L’Egypte vise le podium
  L'Egypte participe aux Championnats d'Afrique de boxe du 17 au 25 juin à Brazzaville. La sélection est en bonne position pour monter sur le podium, surtout après que la star de la sélection, Hossam Bakr, fut revenu sur sa décision de mettre fin à sa carrière.
Championnat d’Afrique de boxe : L’Egypte vise le podium
Hossam Bakr revient sur sa décision d'arrêter la boxe et disputera les championnats d'afrique. (Photo : Reuters)
Mirande Youssef14-06-2017

Le Congo-Brazzaville accueille du 17 au 25 juin la 18e édition des Championnats d’Afrique de boxe avec 5 boxeurs, à savoir Yousri Rezq (91 kg), Hossam Bakr (75 kg) Walid Saïd (69 kg), Islam Al-Guindi (64 kg) et Hicham Yéhia (60 kg). Ce sommet continental revêt une grande importance pour les pays africains du fait qu’il est qualificatif pour les Championnats du monde d’Allemagne en septembre prochain. 19 pays africains disputent la compétition dont l’Egypte, l’Algérie, la Tunisie, le Maroc, le Gabon, le Ghana et l’Angola. L’Egypte participe à ces championnats avec la ferme intention de remporter une des quatre premières places dans chaque catégorie de poids pour composter son ticket pour les Mondiaux d’Allemagne, prévus en septembre 2017. En fait, selon le nouveau système de qualification, ce sont les quatre premiers boxeurs dans chaque catégorie de poids qui se qualifient directement pour les Mondiaux. « Durant l’ancienne édition, le boxeur Hossam Bakr avait remporté l’or et a pu se qualifier pour les Mondiaux de Doha 2015. A cette édition, les boxeurs de chaque catégorie de poids ont le même objectif qui est celui de remporter une des quatre premières places au niveau africain pour pouvoir aller aux Mondiaux d’Allemagne », assure Abdel- Aziz Ghoneim, président de la Fédération égyptienne de boxe.

La mission des boxeurs égyptiens sera moins difficile après le retour de la star de la sélection Hossam Bakr. Celui-ci avait décidé d’arrêter la boxe, il y a quelques semaines, suite à une blessure aux jambes lors d’une séance d’entraînement avant le Tournoi de la solidarité islamique qui a pris fin le 22 mai dernier. Des négociations ont eu lieu pour le convaincre de revenir sur sa décision. En fait, Hossam avait pris cette décision après sa défaite à Rio.

Mais le président de la fédération, Abdel-Aziz Ghoneim, a pu le convaincre de poursuivre son parcours. « Hossam Bakr est un grand espoir de médaille d’or à cette édition des Championnats d’Afrique. Lors de l’ancienne édition, il était le seul boxeur de la sélection à surclasser ses adversaires et rafler une médaille d’or, malgré la forte concurrence face aux sélections marocaines. Et c’est grâce à lui que l’Egypte s’est classée 3e », explique Ghoneim. A noter que ce boxeur a un niveau excellent. Il a un palmarès riche. En 2014, il a été choisi par la Fédération internationale de boxe pour disputer la Ligue professionnelle de boxe (APB), en raison de son bon classement mondial. En 2015, il a pu rafler une médaille de bronze aux Mondiaux du Qatar. Aux JO de Rio 2016, il s’est classé 7e.

En outre, la vraie déception pour le staff technique est l’absence du boxeur Abdel- Rahmane Orabi (81 kg), qui est aussi favori pour une médaille d’or à ces Championnats d’Afrique. Il vient de remporter une médaille de bronze au Tournoi de la solidarité islamique qui a pris fin en mai dernier. « L’absence de ce boxeur aurait été une vraie perte. On a de la chance de faire une bonne performance aux Championnats d’Afrique, car c’est un boxeur très talentueux. Il vient de participer avec la sélection marocaine à la Ligue professionnelle de boxe (APB), fondée par la Fédération internationale de boxe amateur. C’est une série de matchs de très haut niveau où Orabi a remporté deux des trois rencontres. Une expérience qui l'a aidé à développer son niveau », explique Hassanein Morsi, directeur exécutif de la Fédération égyptienne de boxe.

Il ajoute que ce boxeur a également raflé l’or et le titre de meilleur boxeur en 2016 dans le cadre du Tournoi des Gants d’or qui regroupe les meilleurs boxeurs de chaque catégorie. En prévision à cette compétition, la sélection est en stage de préparation depuis le mois d’avril au Centre olympique de Maadi. « La sélection a également disputé, dans le cadre de sa préparation, les Jeux de la solidarité islamique qui se sont achevés le 22 mai à Azerbaïdjan. C’était une très bonne occasion pour les boxeurs afin de bien se préparer aux Championnats d’Afrique, surtout que la concurrence était très dure face aux grandes nations de la discipline comme l’Iran, la Turquie et le Kazakhstan », note Hassanein Morsi.

A noter que l’Egypte, au début des années 2000, comptait parmi les meilleures nations au monde, avec Cuba et la Russie. Lors de cet âge d’or, la sélection nationale a réalisé un exploit aux JO d’Athènes 2004 en décrochant trois médailles olympiques, une d’argent et deux de bronze. Il est sûr que la boxe égyptienne connaîtra un déclin si la fédération ne s’engage pas à créer une nouvelle génération qui puisse prendre la relève. « L’encadrement technique travaille actuellement pour constituer une nouvelle équipe qui sera prête dans quelques années à rééditer l’exploit de la boxe. Mais vu la jeunesse de ces nouveaux boxeurs et leur manque d’expérience, ils ne sont pas encore à la hauteur », conclut Ghoneim.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire