Semaine du 14 au 20 novembre 2018 - Numéro 1250
Taha Hussein 14/11/1889 - 28/10/1973
 
Taha Hussein
Taha Hussein
23-10-2013

Taha Hussein est un romancier, essayiste et critique littéraire égyptien. Surnommé le « doyen de la littérature arabe », c’est l’un des plus importants penseurs arabes du XXe siècle. Né au sein d’une famille pauvre en 1889, il perd la vue à l’âge de 3 ans. Il apprend le Coran par coeur, devenant un hafiz, puis quitte son village pour Le Caire, où il fait ses études à l’Université religieuse d’Al-Azhar. Puis, il suit les cours de la nouvellement créée Université Fouad Ier. Il bénéficie ensuite d’une bourse d’Etat pour poursuivre ses études à Paris, où il arrive en 1914, et y soutient une thèse de doctorat sur Ibn Khaldoun à la Sorbonne en 1919.

Il y rencontre sa future épouse Suzanne, qui l’aida à apprendre le français et joua un rôle important dans sa carrière comme dans sa vie.Quand il revient de France en 1919, il travaille comme professeur d’histoire de l’Antiquité jusqu’en 1925. Dès son retour en Egypte, il s’applique à moderniser l’enseignement supérieur et à dynamiser la vie culturelle du pays. Il a également été professeur de littérature arabe à la faculté des lettres du Caire, doyen de cette faculté en 1930, premier recteur de l’Université d’Alexandrie, créée par lui-même en 1942, contrôleur général de la culture, conseiller technique, sous-secrétaire d’Etat au ministère de l’Instruction publique, puis finalement ministre de l’Education nationale.

Sur le plan littéraire, il commence par des travaux de traduction dont notamment les tragédies de Sophocle. Son oeuvre principale, « Al-Ayam », est une autobiographie écrite à la troisième personne.



Mots clés:

Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire