Semaine du 22 au 28 mai 2019 - Numéro 1276
Les touristes renouent avec l’Egypte
  Un rapport vient d'être publié par le Conseil Mondial du Tourisme (CMT) reconnaissant la reprise du tourisme en Egypte. Les responsables ont loué les efforts déployés par les autorités égyptiennes pour développer ce secteur crucial pour l'économie du pays, chiffres à l’appui.
Les touristes renouent avec l’Egypte
Les touristes reviennent en masse en Egypte. (Photo : Reuters)
Dalia Farouq17-04-2019

Le redressement du secteur du tourisme en Egypte se poursuit, et les efforts déployés par les respon­sables pour affirmer sa relance aussi. Un essor reconnu sur le plan interna­tional par le Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC), qui a publié un rapport sur le secteur dans 185 pays. Selon ce document, l’acti­vité a connu en Egypte un véritable redressement en 2018 et a enregistré la croissance la plus rapide en Afrique du Nord. Le rôle du ministère égyp­tien y est salué, pour faire du tourisme un secteur prioritaire et contribuer à la hausse des arrivées touristiques dans le pays. D’ailleurs, le prix « lea­dership international du tourisme » a été décerné à la ministre égyptienne lors du sommet du Conseil mondial du tourisme à Séville, en Espagne (voir Hebdorama).

La présidente du WTTC, Gloria Guevara, se félicite, dans un commu­niqué de presse, du fort redressement réalisé dans le secteur du tourisme en Egypte, important pour la croissance économique du pays. Les efforts de l’Egypte pour améliorer la situation sécuritaire ont contribué à augmenter l’afflux touristique de 16,5 % en 2018. Près de 11 millions de visiteurs sont venus en Egypte l’année dernière. C’est son meilleur niveau depuis 2010.

Les efforts dans le secteur sécuri­taire ont aidé à attirer de nouveau les touristes et les voyagistes vers les célèbres destinations touristiques égyptiennes telles que Charm Al-Cheikh, Hurghada et Marsa Alam. De plus, les agences de voyages et investisseurs étrangers se tournent aujourd’hui vers de nouvelles zones de développement touristiques situées sur les bords de la mer Rouge et de la Méditerranée.

Créateur de millions d’emplois

La présidente du WTTC ajoute que le tourisme emploie actuelle­ment 2,5 millions de personnes, soit 9,5 % du nombre total d’emplois en Egypte, s’appuyant sur certaines déclarations de la ministre du Tourisme, Rania Al-Machat, lors d’un débat organisé par le Conseil en marge du World Travel Market à Londres (WTM) en novembre der­nier.

D’après le rapport du WTTC, les touristes ont dépensé 218 milliards de dollars en Egypte en 2018, ce qui équivaut à 27 % de la valeur totale des exportations égyptiennes à l’étranger, en considérant que le tou­risme est un service à exporter. Un chiffre considérable, surtout si l’on prend en considération que le tou­risme ne constitue que 13 % des exportations allemandes et 12 % de celles russes, et ne constitue que 7 % seulement des exportations en Arabie saoudite.

Le rapport a montré aussi que le secteur représentait 11,9 % du PIB de l’Egypte l’année dernière, un chiffre qui devrait encore augmenter en 2019. D’ailleurs, la Banque Centrale d’Egypte (BCE) confirme que les revenus touristiques ont aug­menté au cours du premier semestre de l’année financière de 36,4 % par rapport à l’année passée, avec des recettes de 6,8 milliards de dollars contre 4,9 milliards de dollars précé­demment.

Des indices prometteurs

Pour Bassel Al-Sissi, membre de la Chambre du tourisme, « les chiffres assurent de l’augmentation du nombre de touristes, mais aussi les réservations des voyages à venir sont prometteuses, surtout qu’on s’attend à une bonne saison touris­tique d’été grâce à la tenue de la Coupe d’Afrique en juillet prochain en Egypte ». Il ajoute que la reprise de l’activité est le fruit des efforts déployés par le ministère du Tourisme à cet égard.

En effet, ce dernier a adopté une nouvelle stratégie visant à dévelop­per le secteur en appliquant un pro­gramme de réforme structurale, qui a pour objectif d’assurer un dévelop­pement durable du tourisme et d’ac­croître la compétitivité du secteur. « La participation de l’Egypte aux différentes foires et aux événements touristiques internationaux a égale­ment contribué à l’amélioration de son image auprès des tour-opéra­teurs et des touristes eux-mêmes. Cela va de pair avec la stratégie adoptée par le ministère de dévelop­per ses relations avec les institutions internationales, notamment l’Orga­nisation Mondiale du Tourisme (OMT) et le Conseil mondial du tou­risme et du voyage », reprend Bassel Al-Sissi.

La ministre Rania Al-Machat a sou­ligné le soutien du président Sissi au programme des réformes structurelles lancé par le ministère pour développer ce secteur en Egypte. « L’OMT avait récemment attribué au président Sissi le bouclier de l’Organisation, en reconnaissance de son soutien effi­cace au secteur et de sa contribution à la stratégie du développement durable de l’Egypte 2030 », a expli­qué Al-Machat, lors de sa participa­tion à la 19e édition du Sommet du Conseil mondial du tourisme et du voyage (The World Travel & Tourism Council Global Summit, WTTC- 2019) à Séville, en Espagne. L’Etat égyptien est bien conscient de l’im­portance du secteur d’activité en tant que moteur de la croissance écono­mique, de la création d’emplois et du développement communautaire. « Notre objectif est de faire travailler au moins un membre de chaque famille égyptienne dans ce secteur, directement ou indirectement », a-t-elle repris, avant d’assurer que le tou­risme égyptien a réalisé un essor important en 2018, qui se poursuit encore davantage en 2019.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire