Semaine du 16 au 22 janvier 2019 - Numéro 1258
Des momies de scarabées découvertes pour la première fois
  Découverte spectaculaire à Saqqara : une mission archéologique égyptienne a mis au jour 7 nouvelles tombes, renfermant notamment des scarabées, des chats et un crocodile momifiés.
Des momies de scarabées découvertes pour la première fois
(Photo : AFP)
Nasma Réda21-11-2018

Non loin de la route qui mène à la pyramide d’Ouserkaf, premier roi de la Ve dynastie de l’Ancien Empire, une mission archéologique égyptienne dirigée par Moustapha Waziri, secrétaire général du Conseil Suprême des Antiquités (CSA), a fait une découverte spectaculaire la semaine dernière : 7 nouvelles tombes renfermant une multitude d’objets ont été trouvées, notamment des scarabées momifiés. « C’est la première fois qu’on découvre des scarabées momifiés. On en a trouvé 2 momifiés et 400 conservés dans deux boîtes en calcaire, sur lesquelles est gravée en noir une image de scarabée », a annoncé Waziri, lors de la conférence de presse organisée à Saqqara. Il a par ailleurs indiqué avoir contacté de nombreux musées dans le monde entier pour s’assurer du fait qu’ils n’avaient jamais eu de scarabées momifiés. Il a ajouté que les membres de la mission avaient aussi mis au jour des chats momifiés, des statues en bois et en pierre de petites et moyennes dimensions, des sarcophages renfermant des momies de différents animaux, des papyrus, des amulettes ainsi que des masques et d’autres objets.

Des momies de scarabées découvertes pour la première fois
Les scarabées momifiés et les deux boîtes en calcaire. (Photo : Nasma Réda)

La mission égyptienne avait repris les fouilles du site en question, en avril dernier, d’une mission française qui y opérait depuis les années 1980 et qui avait arrêté ses fouilles en 2008 tout en poursuivant les travaux de documentation et d’études, avant un arrêt définitif en 2013. « On a commencé nos fouilles à la recherche de tombes humaines remontant à l’époque tardive du règne d’Ouserkaf », a indiqué Waziri.

Après avoir déblayé plus de 350 m2 de débris, 7 tombes ont été successivement découvertes, dont 4 datent de l’Ancien Empire (2650-2150 av. J.-C.) et 3 du Nouvel Empire (1550-1070 av. J.-C.). « Ces tombes ont été réutilisées à l’époque tardive comme catacombes dédiées à la déesse chatte Bastet », a souligné Sabri Farag, directeur de la région archéologique. « Une de ces tombes date de la fin de la Ve dynastie et des débuts de la VIe et porte le nom de son propriétaire, Khufu-Imhat, gardien des édifices au palais royal », a en outre expliqué Waziri.

Première momie de crocodile de Saqqara

Des momies de scarabées découvertes pour la première fois
Le sarcophage du crocodile avec la momie. (Photo : Nasma Réda)

A part les 400 scarabées, la mission a également mis au jour des chambres entassées de momies de chats, finement arrangées et bien conservées. « Ces chats sacrés de la mythologie égyptienne, portant le nom de la déesse Bastet, sont de différentes tailles. Les uns sont enroulés dans du lin, alors que d’autres sont conservés à l’intérieur de statues en bois en forme de chats », a indiqué Mohamad Youssef, inspecteur en charge de la région archéologique, soulignant que ces statues en bois sont couvertes d’une couche dorée et qu’elles sont au nombre de 100, en plus d’une grande statue en bronze.

Selon Waziri, la mission a aussi découvert un crocodile momifié et conservé dans son sarcophage en bois. « C’est la première fois qu’on trouve un crocodile momifié dans la nécropole de Saqqara », a-t-il précisé. Aux scarabées et aux momies de chats et de crocodile viennent s’ajouter des statues en bois doré représentant des cobras et un faucon, des poteries, des vases canopes en albâtre, de nombreux paniers en paille et des cordons ainsi qu’une centaine d’amulettes de différentes tailles représentant notamment Anubis, Horus, Isis, Ptah et l’oeil Oudjat.

Des momies de scarabées découvertes pour la première fois
Les archéologues poursuivent le nettoyage des pièces découvertes. (Photo : AFP)

« Sur les papyri découverts figurent quelques textes des pyramides en deux écritures — l’hiératique et le démotique — qui remontent à l’Ancien Empire », a indiqué Youssef, ajoutant que de nombreux blocs de pierre sculptés avaient aussi été trouvés, dont l’un représente Ankh Mahur, ministre de l’Ancien Empire, de même que de nombreuses fausses portes.

Les pièces découvertes sont exposées au musée d’Imhotep, à l’entrée de la nécropole de Saqqara, depuis le 15 novembre et pendant un mois. Les fouilles de la mission se poursuivent, les objets mis au jour ne représentant sans doute que le début de nombreuses découvertes encore à venir.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire