Semaine du 13 au 19 décembre 2017 - Numéro 1204
Après 70 ans, les Palestiniens toujours sans Etat
  Le 29 novembre 1947, il y a 70 ans, l’Assemblée générale de l’Onu adoptait le plan de partage de la Palestine en deux Etats, juif et arabe, qui a permis la réalisation du projet sioniste, mais a constitué, pour les Palestiniens, le début d’une longue période tragique de leur histoire.
Après 70 ans, les Palestiniens toujours sans Etat
29-11-2017

Le vote historique des Nations-Unies relatif à l’approbation de la résolution 181 donnera naissance, le 14 mai 1948, à la création de l’Etat d’Israël. En revanche, l’Etat palestinien indépendant n’a toujours pas vu le jour.

La Palestine, où vivent 1300000 Arabes et 600 000 Juifs, est divisée alors en trois entités, qui doivent devenir indépendantes le 1er août 1948. L’Etat juif (14000 km2) comprend une bande allant du doigt nord de la Galilée jusqu’au bord du lac de Tibériade, le littoral central (de Haïfa à Tel-Aviv) et le désert du Néguev.

Les Palestiniens conserveront trois régions (11500 km2) : l’une en Galilée occiden­tale, la deuxième dans la bande de Gaza avec une partie de la frontière avec le Sinaï, et la troisième en Cisjordanie. Jérusalem et les localités environnantes forment un corpus separatum sous régime international spécial, administré par l’Onu. Un partage injuste, car les juifs obtiennent ainsi 54% du territoire, alors qu’ils ne représentent que 30% de la population.



Mots clés:

Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire