Semaine du 18 au 24 octobre 2017 - Numéro 1196
Faire l’équilibre entre libertés et sécurité
  Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a reçu, samedi dernier, Mohamad Fayeq, président du Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH). Fayeq a soumis au président le rapport annuel 2016-2017 du Conseil.
Faire l’équilibre entre libertés et sécurité
May Al-Maghrabi04-10-2017

Le rapport du CNDH présente en détail les principaux défis que doit relever l’Egypte en matière de droits de l’homme ainsi que les moyens qu’elle doit mobili­ser pour y parvenir. Il soulève en outre les problèmes à prendre en considération pour améliorer la situation des droits de l’homme en Egypte, notamment l’amélio­ration des lieux de détention, les condi­tions de vie des prisonniers ainsi que la nécessité d’accorder davantage d’atten­tion au rôle de la société civile. A cet égard, le rapport du CNDH a recommandé la révision de la nouvelle loi controversée sur les ONG. Sur un autre volet, le rapport a recommandé de soumettre la détention provisoire à des règles précises.

Selon le porte-parole de la présidence, Alaa Youssef, le président Sissi a promis d’étudier le rapport et de prendre en consi­dération ses différentes recommandations. Le président a en outre souligné le rôle important que joue le CNDH, en particu­lier pendant la période actuelle où l’Egypte est déterminée à renforcer l’ensemble des aspects que recouvre le concept des droits de l’homme. « Le président Sissi s’est engagé à continuer à déployer les efforts visant à protéger les droits de l’homme et les libertés fondamentales tout en luttant contre le terrorisme », a rapporté Youssef. Il a ajouté que « le gouvernement tente de parvenir à cet équilibre entre le maintien des droits et des libertés des personnes d’un côté, et l’accès à la sécurité et à la stabilité de l’autre ». Pour sa part, Fayeq a reconnu que les efforts déployés par l’Egypte pour lutter contre le terrorisme et protéger sa sécurité nationale avaient contribué de façon positive au renforce­ment de la sécurité et de la stabilité, ce qui se reflète positivement sur la situation des droits de l’homme.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire