Semaine 19 au 25 juillet 2017 - Numéro 1184
La Haute-Egypte au coeur du développement
  Le président Abdel-Fattah Al-Sissi a inauguré, cette semaine, un certain nombre de projets nationaux en Haute-Egypte, dans le cadre d'un plan de développement de cette région.
La Haute-Egypte au coeur du développement
May Al-Maghrabi17-05-2017

Bonification des terres, ponts, gare et routes. Autant de pro­jets qu’a inaugurés le prési­dent Abdel-Fattah Al-Sissi dimanche 14 mai, lors de sa visite à Qéna en Haute-Egypte. Le premier ministre, Chérif Ismaïl, le commandant général des forces armées et ministre de la Défense, le général Sedqi Sobhi, ainsi qu’un nombre de ministres et des responsables ont assisté à cet événement. A Qéna, le chef d’Etat a inauguré la bonification de 43 000 feddans dans le désert de Marachda, ainsi que l’achèvement des infrastructures nécessaires pour la bonifi­cation de 21 000 feddans à Farafra. Des avancées réalisées dans le cadre du projet de la bonification d’un million et demi de feddans annoncé fin 2015. Il a aussi ins­pecté des nouveaux silos de stockage des grains à l’occasion du début de la saison de récolte du blé. Le président a annoncé la distribution de 1 000 feddans aux pay­sans de la ville de Marachda de Qéna. Un comité sera formé pour étudier les cri­tères selon lesquels ces terrains seront distribués.

Via vidéoconférence, le président Sissi a aussi assisté à la réouverture d’un cer­tain nombre de projets pour le développe­ment des services tels que la gare ferro­viaire d’Assouan, un pont qui relie Tahta à Sohag, le pont de Qabach à Louqsor, le pont de Nag Hammadi, ainsi que l’axe de Guerga à Sohag. Des projets qui s’inscri­vent dans le cadre d’intérêt accordé au développement de la Haute-Egypte. Lors de son discours devant le président, le premier ministre, Chérif Ismaïl, a souli­gné l’intérêt accordé au développement à la Haute-Egypte et les projets visant à y améliorer les services et les conditions de vie des habitants. Au mois de mars der­nier, la ministre de l’Investissement et de la Coopération internationale avait annoncé le déblocage de 500 millions de dollars, offerts par la Banque mondiale pour le programme de développement de la Haute-Egypte.

Le député Moetaz Mahmoud, membre de la commission du logement au parle­ment, juge important l’intérêt qu’accorde le président Sissi au développement de la Haute-Egypte. Il rappelle que cette région a souffert pendant des décennies de la marginalisation et du manque de services. Selon les statistiques de l’Organisme cen­tral pour la mobilisation et le recensement, les villages les plus démunis se trouvent en Haute-Egypte. « Outre le service des habi­tants de la Haute-Egypte et l’amélioration de leur niveau de vie, ces projets du déve­loppement contribuent surtout à remédier au phénomène de l’exode rural vers Le Caire. Ils servent aussi à promouvoir la décentralisation », estime-t-il.

Sur un autre volet, le président a ordon­né aux forces armées et la police de prendre toutes les mesures nécessaires pour récupérer les terrains de l’Etat boni­fiés, qui sont sous la mainmise. Et ceci, avant la fin du mois de mai en cours. « C’est avec toute fermeté que l’Etat va récupérer les terrains de ceux qui s’y sont emparés. Ce n’est plus admissible d’usur­per des propriétés de l’Etat », a dit le président sur un ton furieux.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire