Semaine du 19 au 25 avril 2017 - Numéro 1172
Les déchets ont désormais un prix
  Des kiosques qui achètent les déchets ménagers ont été inaugurés au Caire. L'initiative vise à encourager les citoyens à trier eux-mêmes leurs déchets, et à mettre fin à l'entassement des ordures.
Les déchets ont désormais un prix
May Al-Maghrabi15-03-2017

Dans une initiative visant à réduire la prolifération des ordures dans l’espace public, le gouverneur du Caire, Atef Abdel-Hamid, a inauguré, samedi 11 mars, deux « kiosques » qui achètent les déchets ménagers, à Héliopolis, au Caire. Les citoyens peuvent désor­mais vendre leurs déchets ménagers triés comme le plastique, le métal, le verre et le papier. Les prix sont fixés au kilo. A titre d’exemple, un kilo de canettes métalliques est racheté à 9 L.E., le kilo de plastique à 3 L.E., et celui de papier à 80 piastres. La gestion de ces kiosques a été confiée à des Organisations Non Gouvernementales (ONG) sous la surveillance du gouvernorat. Pour faciliter la tâche aux citoyens, le gouverneur a annoncé que des camions parcourront le quartier d’Hé­liopolis chaque jour pour acheter aux citoyens et aux magasins leurs déchets triés.

Le gouverneur du Caire souhaite ainsi réduire le problème des ordures dans les rues qui contribuent à la pollu­tion du Caire. « Racheter ces déchets et les recycler est un programme ambi­tieux, cela contribuera au nettoyage et à l’embellissement de la capitale », a déclaré le gouverneur. Il a promis qu’en cas de succès, ce projet serait générali­sé au niveau national. Il a ajouté que le recyclage est devenu nécessaire pour surmonter le problème des déchets, et que cela créera des emplois.

La députée Nadia Henri salue cette initiative qu’elle soutient depuis plus d’un an et met l’accent sur la nécessité d’encou­rager les habitants à trier eux-mêmes leurs ordures. « Les Egyptiens n’ont pas encore l’ha­bitude de trier leurs déchets, et beaucoup d’entre eux ignorent l’importance et la rentabilité de ce tri fait en amont. Le rôle des ONG, du gouverne­ment et des médias sera désormais de sensibili­ser la population à l’importance et au bien-fon­dé du tri », souligne Henri.

Outre les aspects environnementaux, le recy­clage a également une grande importance dans le développement d’une économie verte, qui peut avoir des effets directs sur la croissance écono­mique et la création d’emplois. L’Egypte utilise plus de 2 millions de tonnes de matières plas­tiques, dont 80 % est importé, ce qui représente une somme colossale pour les industriels. Selon des chiffres officiels, 55 000 tonnes de déchets sont produites chaque jour dans le pays.



Mots clés:

Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire