Semaine du 13 au 19 mars 2019 - Numéro 1266
Une campagne à multiples facettes
  Le ministère du Tourisme vient de lancer une nouvelle campagne internationale de promotion touristique sous le titre « People to People ». Objectif : redorer l’image de l’Egypte et accompagner l’inauguration complète du Grand Musée égyptien (GEM) en 2020.
Une campagne à multiples facettes
Le poster d’une ancienne campagne pour le tourisme en Egypte.
Dalia Farouq10-10-2018

« People to People », tel est le slogan de la nouvelle campagne internationale de promotion touristique lancée il y a quelques jours par le ministère du Tourisme. Elle met en avant les Egyptiens et a pour but de faire connaître aux touristes la créativité du peuple égyptien, notamment des jeunes, dans une multitude de domaines, qu’ils soient artistiques, musicaux, culturels, sportifs ou scientifiques. Et ce, tout en mettant l’accent sur les atouts touristiques de l’Egypte, son patrimoine incomparable, ses plages incontournables, son climat modéré et, surtout, l’hospitalité égyptienne.

« C’est un nouveau concept qui vise à redorer l’image de l’Egypte en la présentant au monde comme un pays sûr avec un peuple accueillant. Ce sont des citoyens qui nous aident à faire cette promotion. On a recours à des personnalités égyptiennes éminentes pour faire la promotion touristique, tel Dr Zahi Hawas », se réjouit la ministre du Tourisme, Rania Al-Machat. Hawas fera ainsi partie de la délégation égyptienne qui représentera l’Egypte au World Travel Fair (WTF) à Londres le mois prochain. Il y fera des discours sur le patrimoine égyptien, les nouvelles découvertes ainsi que sur le Grand Musée égyptien (GEM) et sa collection unique.

Selon Al-Machat, la campagne développe les outils traditionnels de la promotion touristique, puisqu’elle utilise les moyens technologiques modernes, comme l’Internet, les blogs et les réseaux sociaux pour atteindre un grand public aux quatre coins du monde. Ces outils modernes vont de pair avec les outils traditionnels, telles les affiches, les publicités dans les journaux étrangers et les publicités audiovisuelle diffusées sur les chaînes internationales les plus connues. « Cette campagne est autant innovatrice que flexible, puisqu’elle peut être adaptée d’un marché à l’autre selon la culture et les besoins. Elle permet une interaction entre les peuples, surtout que le tourisme est une expérience humaine avant tout », explique Al-Machat.

Elle ajoute que le ministère prépare actuellement un agenda pour toutes les célébrations et festivités qui se tiendront en Egypte, afin qu’il soit accessible aux partenaires à l’étranger. « Cela les aidera à programmer leurs voyages selon les besoins de leurs touristes », ajoute-t-elle. Al-Machat indique que la nouvelle campagne implique aussi de faire la promotion individuelle de chaque destination touristique en Egypte. « On va créer une marque déposée pour chaque destination, un procédé qu’on appelle Branding by destination, ce qui facilite la promotion touristique, surtout que l’Egypte possède tous les atouts nécessaires : balnéaire, culturel, sportif, destinations de cure et beaucoup d’autres genres », explique la ministre. Cette stratégie a aussi pour but de ne pas vendre l’Egypte comme une seule entité. « S’il y a un problème dans une région, il faut éviter que les autres stations n’en soient affectées », explique-t-elle.

Promotion du GEM

Une campagne à multiples facettes
Morgan Freeman lors du lancement de la dernière campagne This is Egypt.

Une autre facette de la campagne est la promotion du Grand Musée égyptien (GEM). Selon Rana Gohar, conseillère médiatique de la ministre du Tourisme, le tourisme et le patrimoine sont les deux faces d’une même médaille. Ainsi, cette campagne accompagnera aussi l’inauguration complète du GEM sous le slogan « GEM 2020 ». Le GEM sera en effet un atout touristique supplémentaire pour l’Egypte, surtout qu’il sera le plus grand musée au monde et regroupera, sous un seul toit, tous les trésors du roi Toutankhamon. « Certains groupes d’étrangers qui visitent l’Egypte demandent déjà à aller voir le Grand Musée, même avant son inauguration », se félicite Rana Gohar.

Pour sa part, Elhami Al-Zayat, ancien président de l’Union des Chambres du tourisme, explique qu’avant de lancer une nouvelle campagne de promotion, il faut définir les produits touristiques du pays pour savoir ce que l’on veut faire de ces produits. Ensuite, créer une marque déposée qui correspond à l’image de l’Egypte. Il souligne l’importance du « Pricing », soit la détermination des prix selon les services présentés et leur qualité. Al-Zayat aimerait aussi savoir davantage sur la campagne. « Jusqu’à présent, on n’a de détails précis ni sur le plan de cette campagne, ni sur son budget », regrette-t-il. Enfin, il s’interroge quant à l’expérience de la société égyptienne choisie pour exécuter la campagne.

« L’Egypte … où tout commence » et « This is Egypt » sont les deux dernières campagnes touristiques égyptiennes lancées au cours des cinq dernières années dans plus de 26 pays européens, asiatiques et américains. Elles ont eu un grand succès et étaient exécutées par la société internationale de publicités JWT, responsable de la promotion du tourisme égyptien jusqu’en septembre dernier. En fait, le ministère du Tourisme a, pour l’actuelle campagne, eu recours à une coalition égypto-internationale, comme il l’a indiqué dans un communiqué. Cette coalition regroupe un nombre de sociétés ayant des expériences réussies en matière de promotion touristique de plusieurs grands pays touristiques. Le côté international est représenté par le Réseau de communication du Moyen-Orient (Middle East Commincation Network, MCN), qui fait partie du groupe mondial Interpublic Group of Companies Inc (IGC), spécialisé dans le domaine de la publicité, des médias, des relations publiques et de la gestion de crises et possédant plus de 120 branches de par le monde. Quant au côté égyptien, il est représenté par la société Synergy.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire