Semaine du 22 au 28 mai 2019 - Numéro 1276
Une stèle et une statuette rendues à l’Egypte
  L’Egypte a récemment récupéré deux pièces sorties illégalement du pays. Elles s’ajoutent à la liste des nombreuses restitutions qui ont lieu depuis plus d’un an.
Une stèle et une statuette rendues à l’Egypte
Doaa Elhami21-10-2015

L’egypte continue a récupérer de nombreuses pièces sorties illégalement du pays. La semaine dernière, le ministère des Antiquités a ainsi récupéré deux pièces : la première, provenant de France, remonte à la VIe dynastie, alors que la seconde remontant au règne du roi Séthi Ier de la XIXe dynastie provient de la Grande-Bretagne.

La pièce provenant de France est une belle sta­tuette en bois de 33 cm. Elle représente une femme allongée avec souplesse sur le ventre et tendant les bras vers l’avant. « Cette pièce avait été découverte par la mission égypto-australienne qui opérait dans la nécropole du roi Téti dans la région de Saqqara. Elle est enregistrée auprès du Conseil suprême des antiquités et était conservée dans les dépôts archéo­logiques de Saqqara avant son vol », précise Ali Ahmad, directeur général du département des anti­quités restituées. Cette statuette servait de cuillère et était utilisée pour se maquiller et se parfumer. Elle a été volée en janvier 2011 avant d’être vendue dans l'une des salles aux enchères à un amateur français en 2012. Depuis, les autorités égyptiennes essayent de la récupérer. L’acheteur a de lui-même rendu la statuette à l’am­bassade égyptienne.

Une stèle et une statuette rendues à l’Egypte

La deuxième provient de Londres. Il s’agit d’une stèle en calcaire de 67 sur 43 cm. Elle décrit le sou­verain Séthi Ier accompagné des divinités Hathor et Web-Wawout. « Cette stèle est importante, car elle est inspirée du temple de Séthi Ier à Assiout, temple qui n’a pas encore été localisé », reprend Ali Ahmad.

Le ministère des Antiquités avait reçu des informa­tions de Marcel Marie, un inspecteur archéologique britannique qui avait repéré la stèle. Celle-ci a été rendue à l’ambassade égyptienne à Londres.

Les deux pièces seront présentées au Musée égyp­tien dans une exposition qui comprendra toutes les antiquités récemment récupérées.




Lien court:

 

Courriel
 
Nom
 
Titre
 
Commentaire